top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJohana Bertet

Apprendre de nos émotions.

Nos émotions sont suscitées par des événements, soit tout à fait dramatiques, soit tellement anodins qu’on ne les remarque à peine. Leur manifestation peut consister en une rage incontrôlable, un immense chagrin, un sentiment amer de culpabilité, une léthargie dépressive. Ou bien elle peut se manifester par les premiers bouillonnements de l’amour, l’espoir qui pointe, une brève sensation de joie.


Quelle que soit la réponse émotionnelle, nous avons là l’occasion de porter sur la vie nos idées toutes faites, valeurs et croyances à propos de la vie.


Le travail des émotions révèle les niveaux les plus profonds de notre pensée. Le vrai problème, c’est d’isoler la pensée, trop prosaïque, de l’affectivité, trop passionnelle. Les réunir ouvre des voies pleines d’espoir et de possibilités.


C’est essentiellement par l’épreuve de la souffrance et de la joie que passe l’enseignement des émotions. La souffrance nous éduque vite et nous ouvre à la possibilité de voir les choses différemment. Lorsqu’on touche le fond de la détresse émotionnelle, on a envie de faire quelque chose pour que cesse la douleur. C’est ce désespoir qui nous pousse souvent à l’action. De même la promesse d’une joie à venir catalyse les forces pour surmonter de nombreux obstacles.


Dès que nos émotions ont capté notre attention, nous pouvons entamer un dialogue avec elles. Elles nous fournissent de précieuses informations :


· Ce que nous pensons (consciemment ou inconsciemment) du passé, du présent et de l'avenir.

· Nos buts et valeurs les plus profonds.

· Notre objectif dans la vie et ce que nous définissons au bout du compte comme un succès.



28 vues0 commentaire

Opmerkingen


Post: Blog2_Post
bottom of page